top of page
Rechercher
  • rivelsc

Festival "Être un homme" Le Grand T, Nantes

Un festival pour célébrer les masculinités plurielles

Mar. 31 janvier → Sam. 04 février


Cinq ans après #MeToo, à l’heure des nouvelles générations féministes et de la fluidité des genres, comment peut-on encore être un homme ? Le festival invite chercheur·ses, artistes et activistes à croiser leurs approches pour explorer l’idée de masculinité. Comment réinventer un masculin pluriel débarrassé de ses tendances toxiques au virilisme et à la domination ? Qu’est-ce que les femmes ont à dire sur le sujet, et qu’en disent les hommes, qu’ils et elles soient cisgenres, non-binaires ou trans, et quelle que soit leur orientation sexuelle ? Comment réinvestir joyeusement les espaces de liberté ouverts par la critique du patriarcat ? Sur ce sujet de société brûlant, le festival propose un parcours fait de spectacles, lectures, projections, performances, conférences, jeux et ateliers divers. Il fait en sorte aussi que de jeunes adultes puissent prendre la parole et laisser libre cours à leur créativité sur un sujet qui les concerne : ainsi, des étudiant·es de tous horizons travaillent avec les artistes et les chercheur·ses et présentent leurs réalisations au public.


Programme ici


"Le travail entamé d’un point de vue théorique sur la remise en question des figures masculines viriles, de leur puissance et de leur place dans nos sociétés, est parfois difficile à traduire dans un contexte de création artistique et de vulgarisation des savoirs. C’est pour cette raison que la proposition du GrandT de réunir des chercheur·es, artistes et militant·es au sein d’un même festival dédié aux masculinités plurielles m’a semblé non seulement innovante, mais surtout indispensable. Comprendre le fonctionnement et les injonctions de la domination masculine dans le but de les dénoncer et de les désarticuler constitue, de mon point de vue, un enjeu urgent".

Sergio Coto-Rivel, Professeur en littérature et civilisation latino-américaines à Nantes Université, spécialiste des masculinités Commissariat scientifique du festival

2 vues0 commentaire
bottom of page